Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 23:44

Il y a 5 ans on élit un Président, François Hollande,  qui nous avait déclaré solennellement  : "j'ai un seul ennemi c'est la FINANCE".

J'avais trouvé ça très symbolique et je m'en souviens encore (je me souviens aussi qu'il avait indiqué que sa priorité c'était la jeunesse).

A peine élu il prend comme conseiller rapproché dans le bureau contigu au sien pour pouvoir lui demander à chaque instant son avis ... Emmanuel MACRON, présenté comme le Mozart de la FINANCE, tout droit sorti de la Banque Rotschild, qui reste quand même un symbole fort du monde financier pour des électeurs de gauche.

On se dit qu'on ne l'avait pas bien compris et qu'il doit avoir ses raisons, surtout que très rapidement, Hollande déclare qu'il ne voudra être jugé que sur une seule chose : l'inversion de la courbe du chômage qui représente l'enjeu fondamental de son mandat, et la condition de sa candidature pour un nouveau mandat.

On imagine qu'il a dû bien faire comprendre à Macron ce qu'il attendait de lui avant tout : la création d'emploi, d'autant qu'il le nomme Ministre de l'Economie.

Et là curieusement le Mozart de l'Economie s'avère incapable de renverser la courbe du chômage, malgré les milliards dont il fait profiter les entreprises.

Sans doute conscient de son échec, mais ne voulant pas en assumer la paternité, il abandonne le pauvre Hollande, qui lui avait fait confiance (mais dans ce monde de la politique, est-ce que la loyauté existe ?) pour tenter l'aventure tout seul et présenter sa propre candidature aux Présidentielles.

Incroyable, mais vrai, il est perçu par les médias comme l'homme providentiel, qui va permettre de créer des emplois, sans qu'apparemment on se souvienne que c'était déjà le boulot impératif dont l'avait chargé Hollande, avec le résultat qu'on connait.

Comme ça ne suffit pas à séduire suffisamment les électeurs, on nous explique que c'est un vote "utile" parce que c'est le seul à pouvoir faire obstacle au Front National.

Avec tout ça Macron termine Premier du premier tour. Bravo ! (dommage, hélas, que la gauche n'est pas été unie, sinon elle aurait finie en tête).

Mais on semble découvrir  à ce moment là qu'il n'a pas vraiment séduit les classes populaires, qu'il n'a pas vraiment récupéré des électeurs de Marine Le Pen, et que finalement il ne serait pas sûr d'être le rempart annoncé contre le Front National. Le vote "utile" du premier tour n'était finalement pas plus utile que pour un autre candidat, qui aurait fait appel de la même manière au 2° tour au vote républicain contre Marine Le Pen.

Bien sûr que je refuse l'extrême droite et que je ferai ce qu'il faudra pour que Marine Le Pen ne soit pas élue, mais j'ai quand même l'impression d'être un peu manipulé. Pas vous ?

Et j'ai surtout peur qu'après ses discours enflammés de prêcheur évangéliste les politiques menées concrètement par le Mozart de la Finance continuent de faire le lit du Front National.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

de saint mathieu 30/04/2017 18:52

Merci Bernard pour ce billet d'humeur dont je partage l'amertume à 100%

Bernard Moutin 30/04/2017 23:40

Merci, mais j'ai la chance d'avoir quand même une vie un peu privilégiée. J'imagine ce que ça doit être pour ceux qui perçoive ça et qui ont la vie dure.

Présentation Du Blog

  • : Le blog de Bernard Moutin
  • : Des dessins, des peintures, des photos, des pensées profondes ou légères, et des albums à découvrir avec un clic ... Je recommande mes cimetières et mes accumoncellements, et si vous avez un peu plus de temps disponible mes albums sur Tanger et Chefchaouen, Valence et Venise, mes photos de poules qui sont les plus belles poules du monde, et bien sûr les incontournables "Productions du Maitre" (cliquez sur "Production du Maître" dans Catégorilles). Pour tout visiter, prévoyez de prendre un jour d'ARTT, ou abonnez vous.
  • Contact